• slidebg1
  • darkblurbg
  • darkblurbg

Saint-Rémi agit face au strontium

Sous navigation
Saint-Rémi agit face au strontium
27 mars 2017

SAINT-RÉMI, LE 27 MARS 2017 – Le 24 mars dernier, la Ville de Saint-Rémi a reçu une feuille d’information de la Direction de santé publique de la Montérégie concernant la présence de strontium dans l’eau potable de son réseau d’aqueduc.

Tel qu’il est indiqué dans ce feuillet, « [l]’eau est propre à la consommation pour toute la population. » Par ailleurs, « le strontium dans l’eau de Saint-Rémi est d’origine naturelle. Ce minerai, qui s’apparente au calcium, est présent un peu partout dans l’environnement, notamment dans les sols et certaines roches. »

Saint-Rémi prend les devants

Dans le cadre de sa recherche d’une solution globale à son réseau d’aqueduc, la Ville a collaboré de façon volontaire avec la Direction de santé publique en réalisant des recherches sur la présence de strontium lors de ses récentes analyses. Celles-ci ont révélé une concentration de strontium de 11 milligrammes par litre (mg/L).

Comme la Ville avait été informée de la possibilité que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) établisse une norme pour cet élément dans l’avenir, elle a déjà considéré le traitement du strontium dans sa solution à long terme.

Nous vous invitons à consulter la feuille d’information fournie par la Direction de santé publique de la Montérégie pour plus de détails.

De plus, vous pouvez suivre les prochaines étapes concernant l’amélioration du réseau d’aqueduc en cliquant ICI.