• slidebg1
  • darkblurbg
  • darkblurbg

La légende de Podkin le brave : Naissance d’un chef : v.1 (J Roman Intermédiaire L336L [1])

Sous navigation

La légende de Podkin le brave : Naissance d’un chef : v.1 (J Roman Intermédiaire L336L [1])

Auteur(e) : Kieran Larwood

Résumé :

Prix Blue Peter 2017, Sélection meilleurs livres jeunesse 2017 des librairies Waterstones

Trilogie de romans merveilleux transportant le lecteur dans un monde légendaire peuplé de lapins anthropomorphisés réunis en clans au sein de cinq royaumes. Podkin, 8 ans, est appelé à succéder à son père, qui est le chef du terrier de Munbury, mais il est trop gâté et paresseux, de sorte qu’il semble beaucoup moins apte prendre la tête du clan que sa soeur aînée, la fougueuse Paz. Dans ce premier opus, la famille de Podkin est en train de célébrer la fête des Ronces avec tout le village lorsque Scramashank, le meneur redouté des Gorms, fait irruption dans leur terrier. Ce lapin aux allures démoniaque, couvert de plaques de fer, entend ainsi asservir le brave peuple et s’emparer du fameux glaive magique que possède leur chef. Podkin, Paz et leur jeune frère Pook s’enfuient juste à temps à travers un tunnel secret avec, pour seule arme, la dague de leur père, celle qui a réellement des vertus extraordinaires et qui fait partie des Douze Dons. Incertains du sort de leur famille, les jeunes lapereaux sont ainsi contraints de chercher de l’aide au terrier d’Eau rouge, croisant sur le chemin une succession d’ennemis. [SDM]

Critique :

Narrée par un barde qui égaie le peuple lapin avec ses récits lors des soirs de fête, cette légende possède tous les ingrédients pour en faire une épopée incontournable: univers merveilleux habilement construit et détaillé; jeunes héros qui, malgré leurs défauts, se révéleront braves et aptes à mener les troupes; de redoutables vilains aux allures démoniaques; un peuple innocent à sauver; des objets magiques; et quelques touches d’humour. La narration est toutefois entrecoupée d’interludes dans lesquels le barde discute avec son assistance, ce qui donne parfois l’impression digresser du récit principal, mais qui fournit également des réponses à certaines questions que le lecteur pourrait se poser tout en amplifiant l’aspect mythique de la quête des protagonistes. Quelques tableaux habilement détaillés au plomb confèrent une atmosphère à la fois sombre et magique à l’ensemble en s’étalant sur d’entières doubles pages. [SDM]