• slidebg1
  • darkblurbg
  • darkblurbg

Bénédiction (D854b)

Sous navigation

Bénédiction (D854b)

Auteur(e) : Olivier Dufault

Ernest Dufault quitte le Québec et sa famille à l’âge de 15 ans, en 1907, pour poursuivre son rêve irrésistible de vivre dans l’Ouest. Sous le nom de Will James, il sera tour à tour cowboy, voleur de bétail, prisonnier, soldat, cavalier concourant dans les rodéos, cascadeur au cinéma puis illustrateur et auteur, se distinguant par ses dessins et récits de la vie quotidienne sur les ranchs. Du milieu des années 1920 au début des années 1940, les publications s’enchaînent au rythme d’un livre par année. Certains obtiennent un vif succès, notamment Smoky, roman qui suit les tribulations d’un cheval de sa naissance à sa mort, et Lone Cowboy, My Life Story, autobiographie mensongère dans laquelle l’auteur tente d’authentifier son enfance d’orphelin élevé entre l’Alberta et le Montana par un vieux trappeur et prospecteur canadien-français nommé Jean Beaupré. Ses secrets lui pesant de plus en plus lourd avec la notoriété et la pression à écrire sans relâche le pousseront à sombrer lentement mais sûrement dans l’alcool. Will James décède des complications d’une cirrhose à l’âge de 50 ans. Son ex-femme ne connaîtra sa véritable identité que dans les semaines qui suivront son décès, en apprenant qu’il a tout légué par testament à un homme dont elle n’avait jamais entendu parler, un certain Ernest Dufault.

Bénédiction raconte un peu plus d’une année dans la vie de Will James, de la toute fin de 1914, où il est arrêté pour vol de bétail en Utah, à la première moitié de l’année 1916, où il est libéré sur parole de la prison fédérale de Carson City, Nevada.

Les documents présentés à même le texte – les lettres de Dufault à ses parents, les télégrammes de la traque de Will James, les documents reliés à sa libération conditionnelle, etc. – sont authentiques.

Roman québécois.

Très bon.